Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Carnet Libre

Salaires aussi transparents que le Lac!

Les designs utilisés dans cette campagne ont été créés par Moritz Schröer

Les designs utilisés dans cette campagne ont été créés par Moritz Schröer

Alors que nous sommes en pleine pandémie et qu'un nombre important de nos artisans, commerçants, restaurateurs souffrent et n’ont pas les moyens de subvenir à leurs besoins, voilà que depuis plusieurs semaines, Léman Bleu et la presse écrite genevoise révèlent le scandale des directeurs des régies publiques qui perçoivent des salaires extrêmement élevés avec peu de transparence, de clarté ni de contrôle. 

Pas moins de cinq directeurs généraux d'entreprises publiques gagnent plus de 300'000 francs par an. D'ailleurs, deux d'entre eux ont même franchi les 450'000 francs, se rapprochant ainsi de la rémunération d'un Conseiller fédéral (484'581 francs).

Il s'en est même fallu de peu pour que dans la plus grande discrétion et dans un manque total de transparence, le directeur général des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) obtienne une généreuse augmentation de salaire de 70'000 francs.

C'est seulement sous le feu des critiques des révélations médiatiques que le principal intéressé à finalement renoncer à la généreuse augmentation. A l'heure où c'est le personnel soignant de l'hôpital qui a le plus souffert de la crise du Covid-19, comment pourrait-on comprendre cette disparité salariale? 

Le salaire de la directrice générale de l'institution de maintien à domicile (IMAD) s’est vu augmenter de 90'000 francs en deux ans, sous la forme d’indemnités annuelles. Une augmentation orchestrée par le Président du Conseil d’administration et ce, sans base légale.

Ce ne sont là que des exemples d'un problème plus large.

Depuis 2007, de nombreux rapports et enquêtes journalistiques ont soulevé le problème. Malgré les conclusions du rapport de la Cour des Comptes en 2014, la proposition de plusieurs projets de lois, discutés, classés, jamais adoptés, la situation n'a jamais été réglée. 

C'est pourquoi aujourd'hui le mouvement civique NOW! et son équipe de Genève, avons décidé de lancer ce débat après des citoyens genevois, demandons que la rémunération des directions des organismes publics soit transparente, claire et équitable en droit (en modifiant la LOIDP)

Ainsi naît la pétition Salaires aussi Transparents que le Lac - NOW!  qui exige désormais la TRANSPARENCE ET RESPONSABILITÉ DES SALAIRES DES DIRECTIONS DES RÉGIES PUBLIQUES À GENÈVE  qui sera envoyée au Grand Conseil de Genève.

Nous demandons que:

  • Les  salaires soient annoncés complets et sans coûts cachés  (Bonus, indemnités). 
  • Un montant maximum par régie sera déterminé en fonction du secteur d'activité (taille, volume et concurrence).
  • Toute augmentation de salaire doit faire l'objet d'un examen annuel par le Conseil d'État.

Voulez-vous vous joindre à nous dans cette campagne? Devenir membre de NOW!, changeons le monde ensemble! 

Memberships - NOW!

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article